Le portage en écharpe

Qu'attend-t'on d'un portage respectueux?

Le bébé naît recroquevillé, c'est-à-dire avec une courbure totale (cyphose totale). Celle-ci présuppose la position grenouille (jambes écartées et pliées jusqu'au niveau du nombril).
Le redressement de la colonne vertébrale a lieu en trois étapes et dure environ un an.
Il se fait du haut vers le bas et commence par la colonne vertébrale cervicale.
En position ventrale, l'enfant peut lever la tête, la tenir levée, la tourner etc. Plus tard, il y parvient également en étant couché sur le dos. Le développement des 7 vertèbres cervicales (lordose cervicale) est alors terminé.


Ensuite, l'enfant fortifie les muscles extenseurs et fléchisseurs du corps (muscles fléchisseurs de la poitrine et du ventre, muscles extenseurs du fessier et du bassin). Peu à peu, toute la partie médiane de la colonne vertébrale comprenant les 12 vertèbres dorsales (cyphose dorsale) s'étire. Ce développement est terminé lorsque l'enfant peut s'asseoir seul librement.

Puis vient l'extension des 5 vertèbres lombaires de la colonne vertébrale (lordose lombaire). Lorsque l'enfant peut marcher seul, cette étape et donc le redressement complet de la colonne vertébrale sont terminés.


Connaissant le développement de la colonne vertébrale, une écharpe porte-bébé optimale doit en conséquence remplir les conditions suivantes: elle doit être élastique mais doit maintenir l'enfant fermement et solidement. Elle doit envelopper le corps du bébé comme un bandage bien serré. L'écharpe doit être nouée de telle sorte qu'elle amortisse les mouvements et les chocs en les détournant de la colonne vertébrale de l'enfant pour les répercuter sur la porteuse. Ainsi, les vertèbres et disques intervertébraux de l'enfant, encore très sensibles, sont protégés.

Pour une bonne protection, il faut veiller à la justesse de la position grenouille car celle-ci est d'une part garante de la bonne position du dos et d'autre part, elle permet le bon développement de l'articulation de la hanche encore cartilagineuse.

Un bon porte bébé doit donc respecter l'arrondi naturel du dos du bébé, il doit soutenir ce dernier sur tout son long (donc de la nuque, jusqu'au bassin)...
Pour le porteur, il ne doit pas y avoir d'appuis sur le bas du ventre (au risque d'appuyer sur le périnée) et il doit être confortable!

L'idéal? L'écharpe de portage, avec un nouage type kangourou

 

Le réflexe d'agrippement

Dès sa naissance, le tout petit ne demande qu'à être porté... 

Pour cela, il a le réflexe de s'agripper: dès qu'on va le soulever, il va tendre ses bras et remonter ses genoux de manière à pouvoir se tenir sur la personne. Il conservera ce réflexe très longtemps s'il est sollicité en ce sens.